Le jardin botanique de Montréal – article apaisant en tout-temps

Si je ne devais en garder qu’un, surtout en hiver mais j’apprécie y être en toutes saisons, ce serait lui: le jardin botanique de Montréal.

La première fois que j’y suis allée, c’était un peu sur un coup de tête insolent – il y en a qui parte a Cuba sur un coup de tête insolent, moi je coûte un billet de métro et un ticket d’entrée- lorsque nous étions arrivés depuis peu, que mon fils n’avait pas d’école, ma fille était dans le terrible 2 et que notre appart était isolé comme la maison de Charlie et la chocolaterie -BRRRRR.

Bref on s’est dit allé quitte à avoir froid autant que ce soit dans un endroit sympa -j’aurais du dire on se barre a Cuba maintenant que j’y pense mais ça m’était comme pas venu tout de suite….que je suis cruche sérieux!

On a pris le métro- et ça suffisait déjà à faire de leur journée un moment d’exception. Quand on est descendu on a vu une jolie côte, et comme on avait pas encore de poussette mon dos s’en souvient puis on est arrivé devant le stade olympique. Wahouuuuu. Ce qui est vraiment chouette quand tu arrives en transport c’est que ok tu galères – c’est le vinaigre avant le miel- mais tu decouvres aussi -il est la miel. Sincèrement je me souviens du froid -ce récit découverte tourne la petite vendeuse d’allumettes- et de m’être dit que finalement si on était venu en voiture je ne me serais jamais arrêtée pour les prendre en photo sur le podium, avec leurs petits airs sérieux et leurs sacs à dos promotionnels d’Astérix qui leur avaient été offerts à la fête des neiges. Échangeant la plus haute marche difficilement pour la seconde, puis finalement trouver le fameux consensus et se dire qu’ex-aequo c’était chouette aussi. Ils ont déjà trop grandi depuis ça, time flies.

La photo à ne pas louper avec tes kids

On venait surtout pour l’inscetarium pour être honnête. On avait lu qu il devait bientôt ferme pour un.moment et comme mon petit monsieur aime bien les phasmes-je sais- je lui avais promis qu’on irait. Donc on s’est perdu. On a traversé ce qui nous semblait être une immense plaine enneigée de l’entrée du jardin botanique jusqu’à l’insectarium. Bien entendu c’était loin mais on a fait des courses et puis quand on est arrivé on a trouvé que l’endroit était génial. Déjà parcequil y avait des phasmes – je t’ai senti en euphorie, calme toi s’il te plait tu es malaisant- ensuite parce quil y avait des enormes tarentules, arraignees et autres machins que moi je déteste, et enfin parce qu’il y avait des fourmis, sur un tronc comme suspendues et qu il n y avait pas de séparation entre elles et nous. On les a observées se déplacer les unes derrières les autres comme des banlieusards empruntant les couloirs de correspondances des transports en commun – sauf qu’elles avaient étrangement l’air plus humain. On avait presque cet endroit pour nous, alors tu imagines bien on eu deux cents questions pour les personnes sur place qui ont toutes été adorables et onont fait en sorte de trouver une réponse pour chacune des presque 10 000 questions qu’on se posait – saurais tu trouver l’hyperbole dans la phrase précédente?. Une fois notre visite terminée, nous avons pris notre pique nique a l’entrée. Attention point important : prévoir un piqué nique car l’hiver il n y a pas de.points chauds sur place pour acheter quoique ce soit. Et avoir froid ok, mais faim? – pardon my french.

Tu y verras des feuilles que tu voudras transformer en papier peint

À la fin du repas, deux d’entre nous, je ne vise personne – litote en vue – mais nous etions trois et je ne fais pas partie des deux visés, ont réclamé une sucette au distributeur. Pourquoi pas? Bah parce qu’en m’approcher je vis un vers a l’intérieur coincé dans le sucre…miam c’est ce que tu penses, puis tu penses aussi à ce nombre de shots de tequila mexicaine descendue pendant mes etudes – paix a leurs ames- dans lesquelles il y avait un vers. Oui mais….je me prends la tête à chercher du bio, du sans OGM, du sans antibiotique un peu partout dans cette ville, ce n’est certainement pas pour leur faire manger un vers tres probablement gazé avec je ne sais quoi pour être tué. Si c’est l’avenir de la bouffe je dis non, fusse-t-elle sucrée- je te vois venir, l’alcool, ce n’est pas pareil, ça desinfecte nan?

Bref, pas de sucette a la place on a pris une épinglette – oui un pin’s…- de papillon pour aider à la protection du Monarque. Je ne suis pas prête à passer au vers.

En ressortant on s’est à nouveau promené-perdu mais tout était blanc, tout se ressemblait….- et avons pénétré dans les serres. Prévois de pièces pour le vestiaire dans lequel tu as même un fauteuil pour assoir celle qui ne sait pas enlever ses habits de neige debout, celui qui en a marre d’attendre ou ceux qui sont épuisés. Tu entres dans le vif du sujet et tu sens une chaleur tropicale t’envahir. Il y avait une folle épaisseur de neige, que l’on voyait de l’intérieur et nous étions la a nous promener comme ça sans veste au chaud. On a découvert de nombreuses espèces végétales, fait un tour dans la jungle tropicale et les rues mexicaines – pas de tequila mais de magnifiques cactus- on a même fait un tour en Asie. On a découvert un français de.montpellier qui avait fait des dessins de la flore qu’il rencontrait et qui a donné envie a mon petit monsieur de suivre la même voie.au moins le temps de la visite. On a fait je ne sais combien de fois le tour des serres car on ne voulait plus sortir. On a adoré cette visite en hiver.

Puis au presque printemps – oui, ici tu redéfinis les saisons….va expliquer à ton enfant qu’il neige en automne toi – on est allé vois les papillons en liberté. Exceptionnel. Tu promènes dans les serres tropicales entouré de papillons qui volent en liberté – bien trouvé le nom du coup- autour de toi.

Le festival des lumières

Quand on a vu qu’il y avait un festival des lumières, on s’est précipité pour prendre des billets. C’est vraiment à faire, n’hésite pas un seul instant. Réserve à l’avance car souvent si tu veux les prendre sur place, il n’y a plus de ventes, l’évènement est complet. Pour le parking tu as le choix entre celui du jardin botanique souvent complet ces soirs la et celui en face du stade olympique.

En arrivant, pour te faire patienter jusqu’à ton heure d’entrée, tu peux aller au parcours de smonstres une installation spéciale Halloween avec des tas de jeux pour les enfants, des énormes citrouilles en tout genre et beaucoup de fun et rigolades.

Bref, tu l’auras compris pour nous le jardin botanique, c’est un endroit a fréquenter en toute saison. Profiter des superbes extérieurs l’été et s’aerer les pensées l’hiver. Oui car, des que tu passes ses portes, tes pensées négatives s’évaporent. Et si ce n’est pas le cas regarde bien les énormes plantes carnivores, tu repenseras à ton toi petit qui n’en voulait pas chez toi persuadé que ça pouvait te croquer un genou – même adulte en fait – juste en passant a côté.

Je n’ai pas mis trop de photos car, je ne veux pas gâcher ton plaisir de découvrir les lieux en arrivant….et quelle découverte!

Médite cette phrase au jardin botanique

Si tu veux planifier ta visite, c’est par ici.

Enjoy ton jeudi, demain est un autre jour. Vendredi en l’occurrence.

À bientôt sur insta!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s