Ze Yéti et Nous – article dans lequel il y a bien plus que du café

Quand on est arrivé à Montréal, on ne connaissait personne, ni famille, ni ami, nous étions seuls – SEULS, tu le sens le poids de la solitude. Avec surprise, – youhou- mon petit monsieur n’avait pas d’école – après un faux bond d’un établissement….sourire crispé, gorge qui a encore du mal à déglutir la couleuvre – et ma petite mademoiselle n’avait pas de garderie.

Nous avons eu la brillante idée d’arriver en Janvier, en pleine tempête – oui je sais il y en a eu plein, il y en a toujours plein, je ne suis pas Miss Météo – ce qui complexifiait grandement les possibilités de jouer avec des copains de leurs âges au parc. On y allait quand même mais on y restait entre 20 et 30 minutes car comment te dire toute la difficulté de rester plus longtemps….- le froid, le froid, le froid et le froid aussi un peu.

Et puis un jour, – enchanté- nous avons poussé la porte du café Ze Yéti.

Si tu es maman à Montréal, que tu viens d’arriver icitte, ou que tu es dans cette jolie ville depuis un moment et que tu ne connais pas ce café, que tu sois installée de façon durable ou juste en vacances, note cette adresse : 857 rue Marie Anne Est. Et vas donc y poser tes foufounes – je suis pire que mon fils.

Les enfants jouent, les parents chillent – et cette référence à Mary Poppins ne pouvait que me plaire

En arrivant, je les ai vu mes nains, enlever leurs « pepom » comme s’ils étaient en terrain conquis – tu auras traduit « les jeter négligemment sur les supports à chaussures, persuadés que je passerais derrière eux les ranger »…ils me connaissent tellement bien – et courir dans la salle de jeux, sans même un regard pour moi. J’avoue que sur le moment, je ne m’y attendais pas. Des semaines qu’ils me suivaient partout, que je les suivais partout, qu’on vivait en vase clos dans Montréal – j’aurais dû à ce moment là monter un genre de secte, mais j’ai pas eu l’idée…- et là, il m’avait carrément sortie de leurs champs de vision. Premières minutes de moi sans eux, je me suis dirigée vers le comptoir et j’ai vu qu’ils proposaient aussi des diabolos (DES DIABOLOS), j’aurais pu en pleurer de joie. Puis, j’ai commandé un latte et, il y avait des pâtisseries,- tu as vu les trémolos dans mes mots-des pâtisseries appétissantes et de qualité – c’est là que j’ai versé ma larme.

On y est retourné quelques fois, et je peux t’assurer que les voir s’amuser en buvant un café dans un lieu agréable, en parlant avec d’autres adultes qui sont parfois dans la situation que toi tu connais, échanger des trucs, des astuces, des bonjours des « comment il s’appelle…ah c’est une fille!? » avec d’autres parents ça te fait un bien fou.

D’autres jours, juste te poser avec un latte, les regarder jouer, prendre le goûter avec eux et jouer à un jeu de société, dont tu ne connais absolument pas les règles, avec tes enfants dans un endroit qui n’est pas ton domicile et où tu sais qu’ils peuvent potentiellement se faire des amis et toi souffler, c’est priceless comme on dit en français.

Et tu sais quoi, pas plus tard que ce matin, nous y sommes retournées boire un thé, un latte entre adultes et c’est chouette de même – poke les bilingues.

Les Kids Montreal approved….Ze Yéti Café c’est leur happy place

Certains jours, il y a de l’éveil musical, des ateliers pour les enfants ou les parents, bref Ze Yéti café c’est notre spot familial préféré – et même que des fois on y va sans les enfants, entre adultes le matin. On s’y sent comme à la maison et il nous a même semblé entendre des chansons de Feria certaines fois mais c’est peut être le manque de la maison qui parlait plus que nos oreilles.

Une fin de semaine, on est allé y bruncher. Je te conseille de réserver, c’est beau, c’est bon et les portions de la version enfant sont parfaites pour eux. Et même que tu peux réserver les lieux pour ta fête, enfin celle de ton enfant.

Tu sais ce qu’il te reste à faire, vas y boire un café, en plus les pâtisseries de l’Halloween y sont de sortie…je dis ça, je dis rien, mais tu devrais suivre ce conseil du mardi matin.

En y repensant tout à l’heure, je me demandais si quand tu ouvrais un lieu comme ça tu pouvais être amené à penser qu’à un moment donné tu as apporté plus que du café aux personnes qui ont poussé ta porte. Je ne sais pas encore vers où me mèneront les voies – manifestement impénétrables pour moi – de l’emploi ici, mais j’espère qu’à un moment ou un autre de ma vie j’ai pu sans m’en rendre compte apporter plus que le service payé.

Demain, c’est mercredi et le mercredi on est off.

Enjoy ton mardi, et bon café !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s